•  
  •  

Il est intéressant de voir que les pouvoirs publics se bougent, alors que la profession derrière ses mandarins traine les pieds.

Depuis de nombreuses années, les dentistes utilisent des métaux, précieux ou non, pour reconstituer les dents. Ces différents métaux plongés dans une solution saline (la salive = l'eau de mer) à une température voisine de 35 à 37°, vont trouver les conditions idéales pour réaliser un phénomène d'électrolyse.

Ce sujet est développé dans la page Electrogalvanisme !

Les solutions de remplacement ne sont pas toujours évidentes, et c'est sans doute cette raison qui le principal frein à l'évolution de la dentisterie vers le concept "metalfree".

L'apport des inlays de laboratoire a toutefois été une avancée significative, mais leut coût limite encore leur généralisation.

Inlay de laboratoire  avant son collage en bouche.


Inlay de laboratoire en bouche.

L'apport du polycarbonate a permi la réalisation de coiffes, de crochets d'appareils, bref toute une panoplie de produits qui nous permettent d'envisager un travail sans ou avec un minimum de métal en bouche.



Les crochets d'appareils de prothèse.

Les coiffes: elle sont esthétiquement très au point , mais leur durée de vie est plus courte que leurs homologues métalliques.

Les faux-moignons de reconstitution.

Toutes ces techniques ont leurs avantages et leurs inconvénients.

Il reste à déterminer quelles sont les priorités, le mieux-vivre, ou des problèmes de santé liés à l'électrolyse. C'est par une concertation éclairée entre le thérapeute et le patient que des solutions constructives peuvent être trouvées.